ACCUEIL arrow Biographie arrow Biographie en français    16-12-2017  
ACCUEIL
Textes Parus
Textes inédits
Biographie
Prix populiste
Vue d'ailleurs
Entretiens
Dessins et peintures
Liens
Contact
Biographie en français
Index de l'article
Biographie en français
En cours
1985-1992
1993-2004
2004-2007
2008-2009
2010-2011
2012-2013
2014-2015
2016-2017

Quelques lignes pour que vous fassiez connaissance, avec moi, Ada.

Née Ada Rita Franca Ruata, en écriture devenue Renata Ada Ruata.

À l’automne 1948, je nais dans un village du Nord de l’Italie, à quelques kilomètres d’Alba, royaume de la truffe blanche, pays de Cesare Pavese et de Beppe Fenoglio. L’année suivante, mon père nous quitte pour se rendre à Beauvais où avec d’autres italiens tailleurs de pierre, il va participer à la reconstruction de la Cathédrale endommagée par les bombes. De ce travail, il sera toujours très fier.

Trois ans plus tard, il revient au pays chercher femme et enfants et les emmènent à Paris où il a été embauché par un compatriote.

À six ans, j’entre à l’Ecole de la République où l'on m’apprend le français. Bientôt chaque lieu aura sa langue. L’italien et le piémontais à la maison, exclusivement pour l’écoute ; le français à l’école, pour l’apprentissage et l’expression. Les années passent, avec leurs difficultés. En terminale la philosophie me passionne, je voudrais poursuivre mes études à l’université mais très vite je dois entrer dans le monde du travail. Là, derrière une machine, je commencerai à aligner les kilomètres dactylographiques.

Deux morts bouleversent ma vie. Celle de mon père en 1968 puis trois ans plus tard, celle de mon frère aîné. Ces morts m’obligent à regarder mon avenir. Je prends une décision : je ferai enfin ce que j’ai toujours désiré. J’entre à l’Université. Je fréquente les cours du soir et je me plonge dans l’italien. Je découvre la littérature transalpine. Je me passionne aussi pour la sociologie et je lis, avec stupeur, Les héritiers de Bourdieu et Passeron. Des choses s’éclairent.

En 1975 je quitte l’univers des bureaux et je pénètre dans celui de l’enseignement, un collège professionnel de la banlieue parisienne. La même année j’obtiens une maîtrise d’italien en présentant un mémoire sur Italo Svevo, homme à double culture.

Pendant plusieurs années, je vais me consacrer à l’enseignement auprès d’adolescents mais aussi d’adultes. Les matières techniques que j’enseigne me servent de support pour leur apprendre à apprendre. Pour aider au développement de la formation continue, je milite dans une organisation syndicale.

En 1980 je divorce et je commence à écrire un premier texte long. Puis ce sera une nouvelle rencontre amoureuse et en 1985 naîtra mon premier enfant. La même année mon premier livre voit le jour. Suivront une seconde naissance, un second livre et un départ pour l’Angleterre. Dix années de déménagements, pendant lesquelles je continue à bâtir des textes qui mêlent fiction et vécu. Je commence aussi à dessiner, des traits précis à l’encre noire, des détails d’un réel qui devient autre, mien.

De retour en France je cherche ma place. J’initie des enfants à l’italien par le théâtre, anime des ateliers d’écriture, prépare un doctorat sur des écrivains d’expression populaire italiens... Je m’essaye à de nouveaux genres et me lance dans l’écriture d’une pièce en italien dont le thème est l’émigration et la recherche de soi.

M’habitera toujours, je crois, une immense envie d’apprendre et d’aller de l’avant.




 
created by DiVoDiz © 2008. Tous droits réservés